En vedette

Fête des Pères

L’écriture des noms de fêtes civiles ou religieuses pose des problèmes quant à l’emploi des majuscules et du trait d’union. Lorsque le nom ne comporte qu’un seul mot, la majuscule est de rigueur. Lorsque le nom comporte plusieurs mots, la règle générale est de mettre une majuscule au nom spécifique, celui qui vient préciser la fête dont il s’agit, et une minuscule au nom générique (par ex. fête, jour). Cette règle n’est toutefois pas toujours respectée et l’on observe des graphies différentes selon les ouvrages.
                                                     
La fête des Pères illustre bien la règle générale puisque le nom générique, fête, s’écrit avec un f minuscule, alors que le nom spécifique, Pères, prend la majuscule. Cette fête a été instituée pour rendre hommage à tous les pères. Au Québec, en France et aux États-Unis, la fête des Pères est fixée au troisième dimanche de juin.

Source : OQLF
Lien de la source : http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?Th=2&t1=&id=2458