En vedette

Mais d'où vient l'expression «quand les poules auront des dents»?

EXPRESSION POPULAIRE - La formule s'emploie souvent avec ironie pour exprimer l'idée d'une action ou d'un événement qui ne se produiront jamais. Mais d'où vient-elle? Le Figaro revient sur son histoire.

La poule. Mouillée, de luxe, de basse-cour, aux œufs d'or, qui donne des frayeurs ou transforme nos bouches en forme de... est un animal qui a bien souvent donné du grain à moudre à notre charmante langue française. Ainsi l'a-t-on imaginé pour qualifier des traits de caractère, telle la « mère poule » ou l'individu au « cœur de poule », mais aussi pour imager, dans le langage populaire, ce qui ne se produira jamais, à travers l'expression « quand les poules auront des dents ». Mais d'où vient cette étrange formule? Le Figaro revient grâce au livre de Georges Planelles, Les 1001 expressions préférées des Français, sur son histoire.

Une histoire qui a de quoi nous clouer le bec. Car, si notre volatile demeure bien moins gracieux -ou plus graisseux, c'est selon- que son frère le coq, le gallinacé n'en porte pas moins en son bec une anecdote qui a du mordant. À l'origine, à la fin du XVIIIe siècle, notre expression ne fait pas exclusivement mention de dents. Non. Pour exprimer le renvoi d'une action à la saint-glinglin, il est possible de lancer un : « quand les poules pisseront! » Une manière quelque peu explicite de confier à son interlocuteur, qu'il ne sera jamais assez tôt pour vérifier l'office du gallinacé... 

Lien source : lefigaro.fr