Vidéos

La CGT-Danone contre le tout-anglais

Retour à la liste des vidéos

Le syndicat CGT d'une usine du groupe Danone a assigné sa direction en référé devant le tribunal de Vienne.
La loi du 4 août 1994, relative à l'emploi de la langue française, plus connue sous le nom de loi Toubon, ministre de la culture de l'époque, est destinée à protéger le patrimoine linguistique français. C'est cette loi qui est invoquée par des salariés de l'usine Danone de Saint-Just-Chaleyssin en Isère. Ils pestent contre un logiciel en anglais.
300 salariés travaillent dans cette usine iséroise. Des salariés qui, pour certains, doivent se mettre à l'anglais illico-presto.
Le groupe Danone harmonise actuellement son « informatique » dans toutes les unités de production. Du coup, le choix de l'anglais s'est imposé pour la multinationale et récemment un logiciel de gestion a fait son apparition dans la langue Shakespeare.
L'affaire a été mal vécue à Saint-Just-Chaleyssin où les syndicalistes estiment qu'une majorité de salariés sont de « souche ouvrière ». « Ce monde ouvrier où l'on a pas appris ou oublié l'anglais », explique un délégué syndical.
Le comité d'établissement avait été saisi du problème, mais devant le peu de réaction de la direction, la CGT a décidé de l'assigner en référé devant le tribunal de Vienne. L'audience a eu lieu le jeudi 7 avril et le délibéré devrait être connu le 21 avril prochain.
Une question de fond peut être posée toutefois : comment se fait-il qu'en France, un pays prétendument libre et indépendant, l'on en soit arrivé à ce que des travailleurs en arrivent à réclamer, devant la justice, le droit de travailler en français ? Nous sommes vraiment tombés bien bas !
Source : http://alpes.france3.fr/info/vienne-3...

Pour la langue française, la Francophonie, le respect des langues nationales, la lutte contre le tout anglais, adhérez à l'A.FR.AV : 
http://www.francophonie-avenir.com