langue française

La féminisation de la langue française dans « Le Monde »

Le journal « Le Monde » a décidé depuis le début de l'année féminiser certains noms, métiers et fonctions, pour suivre le mouvement de féminisation de la langue française.

Plainte linguistique : la Force policière de Fredericton reconnaît ses torts

La Force policière de Fredericton fait son mea-culpa pour donner suite au rapport d'enquête de la Commission de police découlant de la plainte en matière de langues officielles, qui a été déposée le 13 juin 2017.

Moncton veut des premiers répondants bilingues

La Ville de Moncton voit d'un bon oeil le rapport de la commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick indiquant que le service d'incendie de Moncton doit servir le public dans les deux langues officielles en tout temps.

À la fin du mois de décembre, Katherine d'Entremont, commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, donnait raison à un homme qui s’était plaint qu’il n’avait pu être servi en français par des pompiers de la Ville de Moncton alors qu’ils agissaient à titre de premiers répondants.

Québec appelé à respecter sa propre loi sur le français

Une coalition de partis politiques, de syndicats et de groupes de défense de la langue française exige l'application par le gouvernement Couillard de l'article 1 de la loi 104 qui stipule que Québec doit communiquer seulement en français avec les corporations et les personnes morales.

En Italie, la vallée d'Aoste espère beaucoup d'une relance de la francophonie

INTERVIEW VIDÉO - Alors qu'Emmanuel Macron doit faire connaître son ambition pour le rayonnement de la langue française en mars, Laurent Viérin, président de la vallée d'Aoste, explique au Figaro quelles sont ses attentes. L'occasion de redécouvrir l'histoire unique de cette région italienne.

Amoureux de la langue française, je ne peux me résigner à l'invasion et à la promotion du « bluff » et de la com'

Ma requête enflammée de militant des droits de la langue française

Lettre ouverte à Madame Hélène Carrère d'Encausse, Secrétaire perpétuel de l'Académie Française

Madame le Secrétaire perpétuel de l'Académie Française,

Pour une loi 101 2.0

Comme cette chronique porte sur la langue française en dehors du Québec et l’espace francophone, je vous parle rarement de politique linguistique québécoise. Or, cela fait longtemps que je pense que le Québec fait une erreur en ne pensant la protection de la langue que sur un plan strictement défensif. Selon moi, une réforme s’impose.
 

La retraite militante d’Yvon Godin

OTTAWA – En 18 ans de carrière sur les bancs de la Chambre des communes, Yvon Godin est devenu une figure incontournable en matière de langues officielles. Aujourd’hui retraité, l’ancien député néo-démocrate acadien ne reste jamais loin de la politique. #ONfr l’a rencontré lors d’une de ses visites dans la capitale nationale.

On vous voit encore très actif dans l’espace public sur des enjeux politiques. N’êtes-vous pas retraité?

Encore des défis pour le bilinguisme à Ottawa

OTTAWA – Le Père Noël est passé avant le 31 décembre 2017 pour les militants francophones. Le rêve de voir la capitale nationale devenir officiellement et symboliquement bilingue en 2017 est exaucé. Ou presque.

La validation du fameux projet de loi 177 à Queen’s a priori réalise le souhait tant espéré. C’est vrai qu’il y aura du changement, que le travail de l’ombre de la députée d’Ottawa-Vanier Nathalie Des Rosiers a payé.

Un des apports de la lutte des francophones de l’Ontario

La désignation officielle du caractère bilingue de la ville d’Ottawa est une victoire que l’on doit célébrer tant à Ottawa qu’à travers le Canada. Les francophones ont osé, de même que le monde politique, tant à Queens Park qu’à la municipalité d’Ottawa. Ce qui est remarquable, c’est que le combat entamé depuis plus de vingt ans est aujourd’hui une réalité. La première leçon à tirer de tout ceci est que, lorsque les individus se prennent en main et sont organisés, ils peuvent réussir de grandes choses.