Ailleurs dans la Francophonie

Jeudi, 11 Mai, 2017

La majestueuse salle du Palais des congrès du Mogador Agdal de Marrakech a accueilli le mercredi 10 mai 2017 des centaines de participants venus du monde entier pour la 17e Assemblée générale du l’AUF organisée sous le haut patronage de Sa majesté le Roi Mohammed VI et en présence de représentants des autorités marocaines.

Une banque de données pour revaloriser les publications scientifiques francophones

Alors que la francophonie prend de l’ampleur en raison de la forte croissance démographique en Afrique francophone, le français s’amenuise comme peau de chagrin dans la littérature scientifique. Préoccupée par cette problématique, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) s’y attaque en apportant son soutien aux universités francophones et en mettant sur pied une banque de données dédiée aux publications francophones.

Mercredi, 10 Mai, 2017

Notre premier congrès, en 1948, se révèle une prise de conscience collective de la diversité des situations des francophones partout au pays et de l’importance de concerter les actions afin de favoriser « l’école de culture et d’esprit français ». La liste des thématiques des 69 congrès tenus à ce jour reflète bien les défis en éducation francophone auxquels les francophones font face au fil des ans.

Marchés publics - Les clauses Molière doivent être considérées comme illégales

Dans une instruction interministérielle datée du 27 avril 2017, le gouvernement a pris position sur la légalité des clauses imposant l’usage du français dans les conditions d’exécution des marchés publics passés par les collectivités. Ces clauses, dites "clauses Molière", sont considérées comme illégales et les préfets sont donc appelés "à les traiter comme telles", dans le cadre du contrôle qu'ils opérent sur les actes de ces dernières.
 

Jeudi, 4 Mai, 2017

Pour sa 5ème édition, l'AUF a attribué le Prix El Fasi à Monsieur Samuel Pierre, canadien d’origine haïtienne, professeur titulaire au département de génie informatique et génie logiciel de l’École Polytechnique de Montréal (Canada). Ce prix, remis tous les quatre ans, couronne le travail d’une personnalité marquante des réseaux de la Francophonie.