Ailleurs dans la Francophonie

Langue publique au Québec en 2016 - L’Office québécois de la langue française rend publique une étude sur la langue du travail

Montréal, le 23 novembre 2017. — Dans le cadre du suivi de l’évolution de la situation linguistique au Québec, l’Office québécois de la langue française publie le premier d’une série de fascicules de l’enquête Langue publique au Québec en 2016. Cette première étude porte plus précisément sur l’usage général du français au travail en 2016. La dernière enquête par sondage sur cette question remonte à 2010.

Quand Adidas remet en question le français à Montréal...

Les propos d'un gérant d'une boutique Adidas qui a prononcé quelques mots en français pour « accommoder » les médias francophones et la Ville de Montréal ont indigné le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, l'opposition et la mairesse de la métropole, Valérie Plante. Cette controverse survient alors que l'Office de la langue française du Québec publie une étude sur l'utilisation du français au travail dans la province.

L'incident, qui est survenu mercredi au centre-ville de Montréal, a été rapporté par Le Journal de Montréal.

Jeudi, 23 Novembre, 2017

L’ACELF annonce officiellement les groupes scolaires qui partiront découvrir une autre communauté francophone du Canada. Ces trois voyages-échanges se déroulent dans le cadre des Échanges francophones.
• L’école des Trois Cantons (Saint-Isidore-de-Clifton, Québec) est jumelée avec l’école du Pacifique (Sechelt, Colombie-Britannique)

Jeudi, 23 Novembre, 2017

Les États généraux du Canada français tiennent leurs premières assises nationales à Montréal, du 23 au 26 novembre 1967. Les résolutions adoptées confirment que les Canadiens français du Québec choisissent désormais de se nommer « Québécois ».Pour connaître d'autres dates qui ont marqué l'évolution de la langue française sur le territoire du Québec, consultez la publication La langue française au Québec. 400 ans.

Le bilan contrasté des États généraux de la francophonie d’Ottawa

OTTAWA – Les États généraux de la francophonie d’Ottawa ont cinq ans ce vendredi. Dans le pavillon des Sciences sociales flambant neuf de l’Université d’Ottawa, ils étaient environ 200 à s’être déplacés les 17 et 18 novembre 2012.

Beaucoup de discussions, et le sentiment d’une nouvelle impulsion pour la francophonie. Le titre du rassemblement, non sans référence aux États généraux du Canada français de 1966 à 1969, conférait la gravité du moment. La tenue de cafés citoyens les mois précédents avait mis la table pour un événement savamment orchestré.