Capsules linguistiques

Dans le cadre des récentes assemblées générales de syndicats du secteur public, une question s’est posée : est-ce que les assemblées décident d’entériner ou de ratifier les ententes de principe?
L’OQLF nous confirme que ces deux verbes sont considérés souvent comme synonymes vu qu’ils partagent, entre autres, les sens de « valider, approuver, ».  Toutefois, ils ne sont pas interchangeables pour autant et ils requièrent des compléments de sens différents. Ainsi, on...

Voici revenu ce merveilleux temps de l’année où l’on fait le point sur ses avoirs, ses devoirs… et si on en profitait aussi pour le faire sur son savoir? Comment appelons-nous cet angoissant exercice de calcul qui revient invariablement d’année en année? « Rapport d’impôt! » ­, répondons-nous spontanément (on le trouve écrit avec ou sans s à impôt). Malheureusement, le mot rapport n’a pas le sens que nous lui donnons dans ce contexte : rapport renvoie plutôt à un exposé...

Le verbe dispenser vient du mot latin dispensare, qui signifiait «partager, administrer, régler». On l'emploie aujourd'hui notamment au sens de «distribuer, accorder, donner largement», avec une idée d'abondance, de générosité. Dans ce sens, le verbe peut avoir comme sujet une personne, une autorité ou une puissance supérieure.
Exemples :

  • Cette femme a dispensé des soins aux plus démunis tout au long de sa vie.
  • Il est reconnu que
  • ...

Clause d'une convention collective par laquelle l'employeur s'engage à accorder automatiquement les gains ou les avantages supérieurs qui pourraient être obtenus, pour des emplois similaires, dans des organismes ou des entreprises déterminés.
Le terme français clause remorque est à éviter, car il s'agit d'un calque inutile de l'anglais trailer clause.
Synonyme
Clause de parité
Terme à éviter
Clause...

Le verbe impliquer peut signifier, en parlant de personnes, « engager dans une affaire fâcheuse » ou encore « mettre en cause dans une affaire judiciaire ».
Exemples :

  • Cet homme est impliqué dans une affaire de vente pyramidale.
  • Justin a peur d'être impliqué dans ce procès.

Le verbe impliquer ne peut être utilisé dans ce sens qu'à propos d'affaires judiciaires ou d'affaires entraînant des difficultés...

Est-il utile de rappeler que REER se prononce ré-èr et s’écrit sans accent?
Les sigles (BDL, GDT, OQLF, etc.) qu’on appelle plus précisément acronymes lorsqu’ils se prononcent comme des mots (ALENA, REER, ENAP, REA, FERR, etc.), s’écrivent en majuscules et ne prennent pas d’accents. Inversement, on doit accentuer les majuscules contenues dans les formes abrégées (Î.-P.-É. pour Île-du-Prince-Édouard), dans les noms propres (Édith), ou les majuscules de position (en début de phrase ou...

L’enchaînement collaborer ensemble que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.
Exemples fautifs

  • L’acteur principal et le réalisateur ont collaboré ensemble au scénario de ce film.
  • S’ils veulent résoudre ce problème, les premiers ministres devront collaborer ensemble.

Le verbe collaborer vient du bas...

Dans le sens d’« attribuer quelque chose à quelqu’un », le verbe assigner se construit avec un complément direct qui représente une chose et un complément indirect qui représente une personne ou un groupe. La construction inverse, assigner quelqu’un à quelque chose, est un calque de l’anglais to assign, que l’on doit éviter. Suivant le sens, on peut rétablir l’ordre des deux compléments ou utiliser les verbes affecter, nommer, charger, désigner, etc.
...

Plusieurs locutions sont formées avec le mot effet. Par exemple, en effet (qui signifie « car », « effectivement »)sous l’effet de (« sous l’influence de »), prendre effet (« entrer en vigueur »), à cet effet (« en vue de cela »). Toutes ces expressions sont correctes en français. Par contre, à l’effet que est un calque de l’anglais to the effect that et ne signifie rien en français. Il faut le remplacer par l...

Le temps des fêtes (ou Fêtes), une expression qui évoque à la fois plaisir et folie. Cette expression, rarement utilisée en France, s’emploie au Québec depuis plus d’un siècle. Elle a déjà été critiquée puisque l’emploi du mot temps résulte peut-être d’une influence de l’anglais Christmas time. Le mot temps y est cependant employé dans un sens tout à fait français, soit celui d’« époque de l’année », le même emploi du mot que l’on retrouve dans le...